Toulon ›

Publié le  - 24
Réagir Imprimer Envoyer Partager Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur Linkedin
share-logo
Les «ex-Chaberte» toujours dans l'attente prè - 20147514.jpg
Conscients de la mauvaise image des gens du voyage en général et de l'effet de l'arrivée de caravanes à proximité, les «ex-Chaberte» ont adressé ce petit mot d'excuse à l'attention de leurs nouveaux voisins de la zone commerciale de Barnéoud. En attendant de trouver un terrain où aller.Luc Boutria
Partager

Après leur expulsion du terrain de la Chaberte à La Garde, les gens du voyage se sont installés près de Babou à La Valette. Dans l’attente d’une solution, ils ménagent leurs voisins

Depuis samedi, les gens du voyage (expulsés de la Chaberte jeudi) installés près de Babou dans la zone commerciale de Barnéoud à La Valette, ont installé cet écriteau près de leurs caravanes : « Suite à l'expulsion massive du site de la Chaberte, la communauté des gens du voyage sédentarisés vous prie de l'excuser pour tous les désagréments causés ces derniers jours.»

« Nous ne voulons gêner personne »

« Nous ne voulons pas gêner les riverains», explique Pierre Karl, leur porte-parole. « Comme nous ne voulions pas prendre en otage les automobilistes, jeudi. D'ailleurs, avec eux comme avec les services de police, ça s'est bien passé. Les gens ont compris.»

Après avoir bloqué le rond-point de la Bastide-Verte, ne sachant pas où aller, les gens du voyage s'étaient en effet repliés, dans la soirée, près du magasin Babou, faute de mieux. Depuis, ils y sont toujours, en espérant ne pas être dérangés de nouveau. Le temps pour eux, et au collectif d'associations qui les soutient, de trouver une terre d'accueil.

Un espoir ? Rien n'est moins sûr. La communauté d'agglomération n'ayant pas trouvé de solutions à leur proposer, hormis des logements sociaux individuels ou des aires d'accueil à durée limitée. Et plusieurs maires du Var ont aussi refusé de donner leur accord à l'installation de leurs caravanes, alors même que des propriétaires privés étaient prêts à leur céder leur terrain. Une situation que les « ex-Chaberte » ne sont pas les seuls à connaître (lire par ailleurs).

« Pas de volonté politique »

Quelle solution, alors ? « Je vais intervenir auprès de la députée européenne du Front de gauche, Marie-Christine Vergiat, membre de la Ligue nationale des droits de l'Homme», promettait, hier, le conseiller régional PCF, Alain Bolla. « La communauté d'agglomération a créé une situation et ne sait pas comment s'en sortir. Pourquoi le site de la Chaberte ne pourrait-il pas accueillir aussi des gens du voyage sédentarisés ? Tout simplement car il n'y a pas la volonté politique.»

En attendant, dans le camp, plusieurs femmes enceintes et avec des enfants en bas âge ne cachent pas leur inquiétude. « Mon bébé d'un mois n'a fait que pleurer depuis que nous avons quitté la Chaberte. Cette nuit, j'ai dû le changer à la bougie mais j'ai peur de mettre le feu à la caravane et j'ai toujours un biberon chaud et ses affaires prêtes au cas où nous devrions repartir. J'ai aussi des examens médicaux à lui faire passer mais je repousse au cas où, à mon retour, nous devions encore nous en aller. J'ai cette phobie», confie Helena.

Si la solidarité est grande entre les membres du groupe, la tension monte. « On commence à être sur les nerfs», reconnaît Ludivine, une autre maman d'un petit de trois mois. « J'ai essayé de vivre en appartement pendant huit mois, de m'intégrer», reconnaît Helena. « Mais ce n'est pas mon mode de vie. Je suis née parmi les caravanes. Je ne peux pas changer.» Un choix que les gens du voyage sédentaires défendent et voudraient voir respecter. Tout en plaidant : « Nous ne voulons pas nuire au voisinage. C'est vrai que lorsque les gens voient des caravanes, ils ont une appréhension. Mais c'est comme partout, il y a des bons et des mauvais..»

Le délai de 15 jours au-delà duquel il n'est plus possible de contribuer à l'article est désormais atteint.
Vous pouvez poursuivre votre discussion dans les forums de discussion du site. Si aucun débat ne correspond à votre discussion, vous pouvez solliciter le modérateur pour la création d'un nouveau forum : moderateur@nicematin.com

Vos derniers commentaires
21/02/2013 à 15h28

Contourner une loi en toute légalité... Mmm...

21/02/2013 à 08h36

Tolérance sans doute Lisette, d'autant qu'il n'y a aucune nuisance tant de voisinage que visuelle. Mais c'est un des deux qui m'a dit qu'il fallait normalement les changer régulièrement de place, ce qui est certain c'est que pour lui cela fait plusieurs années et il n'a rien bougé. Par contre, même s'il y a des lois pour les zones agricoles, c'est assez facile de les contourner en toute légalité pour peu que l'on sache quoi faire.

20/02/2013 à 21h13

Bonsoir Sweet et merci ... ça m'intéresse ! Mais je suppose que ce doit être aussi en fonction d'une tolérance locale et peut-être un peu à la tête du client :-)

20/02/2013 à 21h08 | 1

Coucou Lisette, pourtant j'en connais un exemple... En ce qui concerne une zone agricole je connais deux personnes qui ont installé des mobil homes il paraît que c'est légal sous réserve de le bouger régulièrement (ils ne l'ont jamais fait et personne ne les a embêtés...). Mais je ne connais pas les textes, cependant ce sont des personnes qui me semblent être au courant des lois... J'irais à la pêche aux info.

20/02/2013 à 11h03

A la colle sur loup (06)il y a plein de gens du voyage qui on acheter des terrains et dessus y vivent de 4 à 8 familles !

20/02/2013 à 10h54 | 1

@sweet 8h01. Bonjour. Il ne me semble pas qu'acheter un terrain puisse permettre aux propriétaires d'y installer des caravanes. Il existe des règles d'urbanisme et si le terrain n'est pas constructible, c'est interdit ... enfin, je crois. J'en avais fait l'expérience car mes grands-parents avaient un champs d'oliviers donc en zone agricole et on n'a même pas le droit d'y mettre un abri pour les outils ...

20/02/2013 à 08h01 | 1

Il ne s'agit pas de haine VincentMaurin! Mais tout simplement, puisque vous ne supportez pas de vivre en appartement, ce que je peux parfaitement comprendre ayant grandi à la campagne, pourquoi ne vous regroupez-vous pas pour acheter un grand terrain? Ne me dites pas que c'est impossible, je connais une famille de gens du voyage qui l'a fait dans le village d'où je viens! Pourquoi serait-ce à la société de s'dapter alors que vous-même le refusez? Après, effectivement j'ai moi aussi trouvé curieux qu'ils soient expulsés au bout de 10 ans, mais n'y a-t-il pas une raison parficulière, projet de travaux par exemple? De plus il y a dû y avoir des notifications avant l'expulsion, non?

19/02/2013 à 21h00 | 2

À tous les haineux : Allez vous comprendre que les gens du voyage ne veulent pas qu'on les enferme dans des maisons "en dur". Que diriez-vous si je proposais de vous reloger en caravane au lieu de l'appartement dont vous semblez rêver ? Leur choix de vie n'est certainement pas le même que le vôtre, essayez au moins d'admettre que tout le monde ne rêve pas de murs en béton autour de soi. Quant au fait qu'ils ont été jetés sur les routes, en plein hiver, d'un terrain sur lequel TPM les avait autorisés à séjourner, c'est et cela restera inexcusable. Si étonnant que cela puisse paraître, ils sont en droit d'exiger qu'on leur trouve une solution de repli, même temporaire. Et non : séparer les familles en les logeant au quatre coins du département n'est ni humain, ni acceptable.

19/02/2013 à 20h50 | 1

La société a formaté tout le monde? Pas forcément, on est libre de vivre comme on veut mais pourquoi vouloir être assistés en permanence? Ils veulent le beurre et l'argent du beurre sans oublier le c.l de la crémière! À Brignoles, par exemple, j'ai lu ces derniers jours dans VM qu'ils souhaitaient une navette pour relier l'aire au centre-ville. Jusqu'à nouvel ordre ils sont motorisés, non? De plus, les habitants des Censiés, des Gaëtans, du chemin du Pin (sans oublier les autres) bénéficient-ils de navettes? Non!!!! Si vivre dans un appartement qui leur est proposé ne leur convient pas libre à eux de refuser, d'autres en profiteront mais qu'ils ne viennent pas dire qu'on ne leur propose rien.

19/02/2013 à 20h32 | 2

Il on tout pourri à la chaberte il on même laissés les poule

19/02/2013 à 20h31 | 1

Ils on qu' a voyager ou alors tourner en rond sur le parking de Carrefour ,ils aiment tellement ça !

19/02/2013 à 20h24 | 1

Ils ne veulent pas des appartements proposés ???? Alors que un tas de personnes attendent des logements pour tenter de vivre décement !!! On se fout de qui ???? Qu'attends t-on pour satisfaire ceux qui en ont besoin!!!! Et les gens du voyage, n'ont cas ........Continuer a voyager,puisque ça leur plait ainsi.

19/02/2013 à 18h55 | 1

Et pas de banderole d'excuse quand t'ils enfumaient l'A 57 en brulant les cables pour en recuperer le cuivre !

19/02/2013 à 18h12 | 1

Bien vu Lisette. Salutations du jour. Sankt Pauli (Hambourg) ce sont plusieurs tonnes qui sont ramassées tous les matins. Pour ce qui est du port d'Amsterdam, ça y sent la moule jusque dans le coeur des frites (JB)

19/02/2013 à 17h47

euh pour laisser des saletés derrière eux ... n'est-ce pas la même chose après le passage du Tour de France, du carnaval, des manifestants anti et pro etc. etc. ... C'était juste pour dire ! lol

19/02/2013 à 17h46 | 1

La societe a formater tous le monde pour rentrer dans le meme moule le terrain lamaison la cloture l appartement mais il faut pas oublier qu il existe depuis tres longtemps , avant il ete dans des roulottes maintenant dans des caravanes , ce mode de vie est legal jusqua preuve du contraire. Il y a des textes qui on ete vote au parlement les communes n en veulent pas . Si il porte le probleme a la cour europene ils vont avoir raison . A suivre

19/02/2013 à 15h56 | 2

leur panneaux et leurs excuses sont de la poudre aux yeux ...les journalistes n'ont qu'a venir filmer les lieux apres leur depart ...pas a leur arrivée .. on va filer du pognon a la secte du mandarom et on veut aider des gens qui ne respectent rien ...on marche sur la tete !

19/02/2013 à 14h39

http://www.varmatin.com/article/toulon/un-nouveau-quartier-a-la-valette-en-2014.762279.html Ils n'ont pas intérêt à prendre racine longtemps..

19/02/2013 à 13h50 | 2

Ils ne veulent pas déranger mais ont quitté le rond-point en laissant une montagne d'immondices...

19/02/2013 à 13h43 | 1

Alors qu'ils étaient sur un endroit où ils gênaient personne.TPM les expulse et ils se retrouvent sur un terrain où là ils posent des problèmes.Bravo TPM pour cet exemple d'incapacité a gérer une situation.

19/02/2013 à 09h32

non plus ... :-(

19/02/2013 à 09h30 | 1

EST t"on capable d"appliquer la loi: le droit aux logements?

19/02/2013 à 09h15 | 1

c'est une fixette BHL ... Lol. Il me semble que lorsqu'une loi existe, il faut l'appliquer jusqu'à son abrogation ou modification. Quant à la gratuité, c'est une fausse information, même si, je vous l'accorde, des ardoises doivent perdurer ... comme dans beaucoup de domaines (et pas uniquement dans cette catégorie de personnes) !

19/02/2013 à 08h42 | 6

je ne cesse de le répéter ! Ils ont choisi un mode de vie que je respecte : QU'ILS L'ASSUMENT !!!!!!!! La loi qui oblige les contribuables à résoudre ce Pb est non avenue et à abroger ! Si chacun de nous optait pour ce mode de vie, demanderions-nous de résider gratuitement où bon nous semble ?

Votre ville,
votre idée

Soutenez ou contestez
celles de vos concitoyens...

Le vote

Une du jour

 
Agence de Toulon
ZAC Besagne, bâtiment A
83000 Toulon
Tél. 04.94.93.31.00
Fax : 04.94.93.31.21
toulonloc@nicematin.fr
Les dernières vidéos
A suivre

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur notre politique de cookies.