Publié le  - 32
Réagir Imprimer Envoyer Partager Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur Linkedin
share-logo
Les stages de formation militaire séduisent
Un Vib de l'escadron de protection base pendant un stage de PMIP-DNJean Dealma
Partager

Var-matin prépare un reportage sur le service militaire, supprimé en 1997. Vous qui avez connu cette époque où l'on passait plusieurs mois de sa vie sous les drapeaux, racontez-nous, avec ou sans photo à l'appui, vos bons et vos mauvais souvenirs, sur la page Facebook de Var matin.

Les contributions les plus marquantes seront publiées dans le journal.

Le délai de 15 jours au-delà duquel il n'est plus possible de contribuer à l'article est désormais atteint.
Vous pouvez poursuivre votre discussion dans les forums de discussion du site. Si aucun débat ne correspond à votre discussion, vous pouvez solliciter le modérateur pour la création d'un nouveau forum : moderateur@nicematin.com

Vos derniers commentaires
21/11/2015 à 23h54

Pupille de la Nation - Exempté de Service National. Avec le recul, réellement désolé.

21/11/2015 à 08h32

Ban aspretto. .

20/11/2015 à 18h06

Entre sept. 57 et janv.60, appelé pour 18 mois à l'époque,mais "maintenu" , 30 mois n'étant jamais revenu en perm. comme à l'époque de la guerre d' Algérie ... Je suis incorporé volontaire au BPC (Bataillon de Parachutistes Coloniaux)_ (Marsoins) _ Passer mon Brevet à la Base Ecole des Troupes Aéroportées de Pau ( BETAP) _puis Bayonne à la Citadelle_ puis Marseille pour embarquer vers le Sud ... Alger en mai 58_ puis l'AOF au 4ème Bataillon de Commandos Parachutistes ( BCP)_ pour contrôler tous l'Ouest Africain des frontières Algérie_Maroc et Mauritanie et le Soudan ( Mali aujourd'hui ) et la Guinée en 59 pour assurer l'évacuation des Français suite à l'indépendance_ ensuite retour Dakar et libération en janvier 60... Etant trop long pour les détails ...

20/11/2015 à 10h03

Je suis de la 08/74 et affecté au Service de Santé des Armées en tant qu'appelé scientifique. Je ne suis pas médecin ni infirmier. Distingué 1ère Classe en fin de service. Pendant 1 an j'y ai appris mon métier pour après la période. Alors sans donner d'autres détails , j'ai eu des moments et des horizons extraordinaires. Ca forme . La période de chômage que j'ai connue après , et oui , déjà, a été plus courte en raison de ce bagage inattendu.

20/11/2015 à 06h55

anarchiste83 c était en février 1983 quelques années avant vous .

20/11/2015 à 00h46

95/12 : 3ième RAMA Canjuers . service militaire 10 mois ;)

19/11/2015 à 22h34

66/2A Pour une période (a l'époque) de 16 mois (marié 1 bébé),retenons toujours a cette époque la diversité des appelés de toutes les régions de France et outre mers,mais surtout la solidarité entre nous,les colis des uns partagés avec les autres et vice vers ça,l'apprentissage de cette solidarité a certains d'entre nous qui ne connaissait que leur solitude, et aussi l'amitié avec les heures et jours passés ensemble,amitié qui bien souvent c'est soldée par du courrier de toute une vie.Les bons et mauvais souvenirs car il y en a eu aussi, tel des faux départs pour l'Algérie, et bien d'autres encore.Mais personne n'en est mort; certes la discipline était plutôt rude,avec certains gradés, mais a la fin tout le monde se serrait les coudes.Et pour finir (en 67) marié ,un gosse, j'ai prolongé "mon séjour" et en suis partit 20 ans après,et je me suis toujours rappelé que je fut appelé de la 66 2A ,et je partageai avec tous c es jeunes sous mes ordres , la convivialité sans détourner le règlement militaire qui incombait,d'ailleurs depuis 85 date de ma retraite , nous nous transmettons de nos nouvelles régulièrement avec bon nombre d'entre eux dont certain sont devenus des copains et amis.C'est sûr que chacun a sa version de cette période,des souvenirs pas toujours positifs,mais ça forgeait la vis de vivre dans cette sorte de communauté obligée.A refaire volontiers avec mes 19 ans d'époque.

19/11/2015 à 21h51

En 72 escorteur descadre D'estree , en 73 Ile D'oleron . Et sans oublier Tarascon et les clases a bordeaux .

19/11/2015 à 21h25 | 1

insoumission et objecteur de conscience soit 10 mois de forterresse à Landau en 1977. Pas terrible comme souvenir. Le seul avantage, c'est qu'il n'y avait pas de tapettes comme anticon, il aurait jamais survécu, pas de place pour les pleureuses.

19/11/2015 à 21h07

marine national toulon , Brest, St mandrier . dix ans de souvenir exceptionnelle et je j'y retourne demain si besoin

19/11/2015 à 21h05

96/10 au GI 19e RA de EAA à Draguignan, moniteur SPL. Excellente expérience et le permis pour des jeunes dont ct souvent le 1er diplôme.

19/11/2015 à 20h59 | 1

Alainjeanpetrus ... il y a des tires au flanc partout !!!... Mais pour d'autre l'Honneur est un SALAIRE !!!...

19/11/2015 à 20h59

Alainjeanpetrus ... il y a des tires au flanc partout !!!... Mais pour d'autre l'Honneur est un SALAIRE !!!...

19/11/2015 à 20h57

Pescadou83 en quelle année au cm94 ?

19/11/2015 à 20h55

Section 96/12 au cm94 la valette du var que de bon souvenir !!!!

19/11/2015 à 20h32

Bitche en 1996, grenadier voltigeur

19/11/2015 à 20h19

Legion et 54eme ra ... Que de bon souvenir et des amis pour la vie . Je le conseille à tous les jeunes . Cest que de l'acquis quand on en ressort . Force et honneur

19/11/2015 à 19h57

91/10 pour moi à Canjuers 1 reg chasseur

19/11/2015 à 19h48

42 rt à rasttat en Allemagne contingent 06.86 que des bons souvenirs les mauvais on les oublis .

19/11/2015 à 19h36 | 1

Bonjour, j'ai connu le service militaire de 1985 à sa suspension. j'étais un militaire d'active et j'ai gardé un merveilleux souvenir de cette époque. le plus marquant était de voir ce brassage de population( région, couleur, religion, niveau scolaire etc...) et malgré ces mois imposés sous les drapeaux, il y avait pour la plupart une vraie camaraderie à la fin de leurs service. aujourd'hui sur un réseau social connu, a été créé une page ou se retrouve ces appelés et également nous les engagés avec photos et souvenirs communs et un réel bonheur de partager ses bons moments passés ensembles. Beaucoup y ont appris un métier, passé un permis, pour certains ont eu un rattrapage scolaire enfin une vraie école de la vie. Malheureusement aujourd'hui les structures ont disparu et le volume de nos militaires ne permettent plus de faire machine arrière ! Il reste tout de même pour ceux qui ont eu la chance d'avoir participé à cette expérience du service national des amis gardés à vie et des souvenirs inoubliables. merci à eux !!!

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur notre politique de cookies.