Brignoles ›

Publié le  - 8
Réagir Imprimer Envoyer Partager Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur Linkedin
share-logo
La peine maximum pour le fou furieux de Rocb - 31098212.jpg
En allant au-delà des réquisitions de l'avocat général Vincent Jacquey, la cour a répondu à la question de Me Olivier Ferri pour la victime. (Croquis Rémi Kerfridin)
Partager

En infligeant trente ans à Nizar Kachour, la cour s’est démarquée des positions communes de l’accusation et de la défense, sur la question de l’altération du discernement de l’accusé.

La cour d'assises du Var a condamné ce vendredi Nizar Kachour, un maçon Brignolais de 30 ans, à la peine maximum pour la tentative de meurtre d'une joggeuse le 19 août 2013, dans la campagne de Rocbaron. Elle lui a infligé trente ans de réclusion criminelle.

La cour n'a pas retenu l'altération du discernement de l'accusé, qui avait fait l'objet d'une question supplémentaire, compte tenu de ses explications et des conclusions des experts psychiatres.

Trop de cannabis

Le soir des faits, alors qu'elle courait en bordure de la RD 12, Emilie, 30 ans, avait été agressée par Nizar Kachour, qui lui avait barré la route et s'était jeté sur elle pour l'étrangler.

Elle avait été sauvée par l'intervention de deux riverains et d'un couple d'automobilistes, qui avaient eu le plus grand mal à maîtriser le forcené, particulièrement déterminé à tuer sa proie.

Aussitôt placé d'office en psychiatrie, Nizar Kachour avait plus tard expliqué qu'il délirait ce jour-là, sous l'effet du cannabis. Il avait pris la victime pour sa mère, dont il était persuadé que c'était le diable qui le poursuivait.

Dans cette affaire, l'avis des psychiatres était très important.

Avis partagés

Les trois experts qui ont successivement examiné Nizar Kachour étaient d'accord sur l'essentiel. Il souffrait de troubles de la personnalité de type « schizoïde » , mais pas d'une vraie maladie mentale.

D'accord aussi sur le fait que cet épisode délirant avait été provoqué par l'abus de cannabis, dont il savait qu'il pouvait déclencher chez lui ce type de troubles, puisqu'il avait été déjà interné d'office deux fois en psychiatrie pour cette raison.

Enfin, tous ont noté qu'il avait interrompu son traitement antipsychotique, destiné justement à atténuer sur lui les effets de la drogue.

Pour l'un des experts, le discernement de Nizar Kachour n'était pas altéré : « Tout aussi fou que l'acte puisse paraître, la personne qui a un problème, qui en connaît les conséquences, et rejette les moyens de se soigner, devient responsable de ses actes. »

Les deux autres ont conclu que l'altération de son discernement pouvait être retenue, dans la mesure où la consommation de cannabis était chez lui liée à un terrain psychique.

Le choix de la cour

Pour Me Olivier Ferri, l'important c'était le traumatisme d'Emilie, et la question qu'elle se posait : « Qui sera la prochaine victime et quand ? »

Vu l'acharnement dont Nizar Kachour avait fait preuve, l'intention de tuer ne faisait aucun doute dans l'esprit de l'avocat général Vincent Jacquey. S'agissant de son degré de responsabilité, il s'est rangé aux arguments des deux psychiatres selon lesquels sa prise de cannabis était liée à sa personnalité troublée.

C'est donc en retenant l'altération du discernement de l'accusé qu'il a requis contre lui quinze ans de réclusion.

Réquisitions dont Me Mohamed Bourguiba, en défense, n'allait certes pas se plaindre. Il a enfoncé le clou : « Ce n'est pas une simple affaire d'ivresse stupéfiante. »

La cour a délibéré une heure et demie, et a partagé l'avis du premier psychiatre sur l'entière responsabilité de l'accusé.

La peine de Nizar Kachour a été assortie de quinze ans de suivi sociojudiciaire.

Le délai de 15 jours au-delà duquel il n'est plus possible de contribuer à l'article est désormais atteint.
Vous pouvez poursuivre votre discussion dans les forums de discussion du site. Si aucun débat ne correspond à votre discussion, vous pouvez solliciter le modérateur pour la création d'un nouveau forum : moderateur@nicematin.com

Vos derniers commentaires
22/11/2015 à 20h08 | 1

30 ans....Bravo! Mais qu'on ne le libère pas prématurément pour bonne conduite!!!

22/11/2015 à 19h08

Merci patrianostra

22/11/2015 à 18h37

Bonne nouvelle.

22/11/2015 à 18h06

Pour une fois les sanctions judiciaires sont à la hauteur. Bravo.

22/11/2015 à 17h46 | 1

bon allé ça suffit de poster des coms non publiés, 1 je quitte ce forum et 2 je désinstalle votre appli vous continuerez à jouer les Nord coréens avec d'autres. et 3 je vais aller me plaindre de vous à qui de droit. a bon entendeur salut.

22/11/2015 à 16h50

Encor un Masson

22/11/2015 à 14h43

Bravo que cela serve d exemple

Les dernières vidéos
Le vote
A suivre

En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation adaptée à vos centres d'intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur notre politique de cookies.